RETRAITE DE CONFIRMATION

C’est à bord d’un mini bus que les 8 confirmands accompagnés de leurs animateurs se mettent en route, ce 25 août 2014.
Prêté, très aimablement, par le Musée de la Forêt, ce véhicule nous a conduits dans le Morvan, plus précisément à l’abbaye de La Pierre Qui Vire. En route pour une belle aventure …
Durant ce temps de retraite, nous avons essayé de découvrir qui nous étions, ce que nous voulions faire de notre vie. Nous avons écouté le témoignage du frère Jean-Louis. Ce dentiste devenu moine, nous a fait nous poser beaucoup de questions.
Nous avons marché sur les chemins de Compostelle en faisant les 12 premiers kilomètres qui nous ont conduits à la Basilique de Vézelay.
Sur ce chemin, nous avons fait de belles rencontres tel cet homme, en arrivant aux Hérodats, qui nous propose de quoi manger et nous indique un point d’eau qu’il a fait mettre pour les pèlerins. Il va même, jusqu’à nous proposer de venir nous rechercher à Vézelay pour nous ramener à la voiture afin de ne pas faire l’aller retour à pied.
Mais ce qui restera le grand moment de cette retraite, c’est sans nul doute, notre passage à TAIZE.
2000 jeunes entre 18 et 30 ans rassemblés dans ce lieu, des tentes dressées un peu partout, pas de tables, que des bancs disposés en carré. Nous allons au temps de prière à l’église. Les jeunes entrent par vague et s’assied là ou ils peuvent, tout cela sans aucun bruit. C’est au tour des moines de faire leur entrée, un par un. Chacun s’assied en silence. Quand tout le monde est installé, la musique commence, c’est un chant en français qui est chanté. Puis, un deuxième chant, cette fois en anglais. Les moines lise un texte biblique dans sept langues différentes (français, anglais, allemand, espagnol, tchèque, italien, hollandais). Après cette lecture, un long temps de silence que rien ne vient troubler. 2000 jeunes assis par terre, dans un silence complet, durant 20 minutes. Pas un bruit, pas un murmure…impressionnant. Puis un chant retentit, cette fois c’est en latin. Nous nous demandons où est assis la chorale, c’est tellement beau, toute ces voix à l’unisson…
Un autre chant en espagnol et enfin après la dernière prière dite dans les 7 langues, le dernier chant en allemand. Ce chant va être répété jusqu’à ce que toute l’assemblée soient sortie. Et c’est là, que l’on s’aperçoit, qu’il n’y a pas de chorale, ce sont ces 2000 jeunes, qui ont chanté à l’unisson, dans une parfaite harmonie… On sort de cet endroit revigoré et raffermit dans la foi.
L’après-midi, nous avons échangé autour de l’Esprit Saint, qui est-il pour nous, comment le définir, comment y croire… Un bel échange. Dans nos prières, nous avons pensés à tous ceux qui nous ont aidés à venir faire cette retraite par leur participation à nos différentes actions. Qu’ils en soient, encore une fois, remerciés.

Accueil